Présentation des résultats du RGPH 2014 et des nouveaux outils technologiques d’exploitation directe de la production statistique du HCP par ses utilisateurs potentiels

Quelques éléments de l’intervention de Monsieur Ahmed LAHLIMI ALAMI, Haut Commissaire au Plan




Présentation des résultats du RGPH 2014 et des nouveaux outils technologiques d’exploitation directe de la production statistique du HCP par ses utilisateurs potentiels
Cette rencontre s’inscrit dans un contexte national marqué par la régionalisation avancée et l’engagement du Maroc à réaliser les Objectifs de Développement Durable (ODD). Alors que le HCP est en cours de bouclage de l’exploitation des données du RGPH 2014, après la dernière phase de codification des modules relatifs à la profession, aux branches d’activité, aux diplômes et à la migration , il se devait parallèlement d’exploiter toutes les opportunités opérationnelles qu’offrent les dernières générations des technologies de gestion et de traitement de l’information pour répondre aux besoins des décideurs publics et des ménages, à tous les niveaux du territoire national, en matière d’information économique, sociale et culturelle qu’ils sont en droit d’attendre, en particulier du RGPH 2014.

A cet effet, nous avons ainsi :
en interne, mis en place un Cloud privé et développé une plateforme collaborative de travail permettant de mutualiser la connaissance scientifique et statistique entre toutes les unités opérationnelles et les cadres du HCP, aussi bien à l’échelle nationale que régionale.

en externe, procédé à une refonte de notre site hcp.ma pour donner à ses consultants un cadre d’applications plus ouvert, plus accessible et interactif, leur offrant de multiples possibilités d’exploiter, aussi bien les données des RGPH que des enquêtes et autres travaux, en fonction de leurs besoins spécifiques. Dans ce cadre, l’objectif recherché à travers cet effort réalisé par nos propres ressources est de continuer à marquer nos rapports avec les citoyens avec toujours plus d’ouverture, de facilité d’accès et d’interactivité.

Plateforme collaborative de travail dans le Cloud privé 
 
Dans le cadre de la modernisation permanente de ses outils informatiques de travail, le Haut Commissariat au Plan a mis en place une plateforme collaborative pour une meilleure circulation des données et documents entre l’ensemble de ses unités opérationnelles, ses responsables et cadres, ainsi qu’avec les utilisateurs de ses produits. Cette plateforme, logée dans un Cloud privé, utilise des outils de dernière génération pour la diffusion des agrégats, indicateurs, analyses, études et publications. Elle offre, ainsi, des outils bureautiques et de sauvegarde mutualisés et partagés assurant un meilleur cadre de collaboration, de communication, de gestion électronique des documents et d’archivage. 

L’objectif étant de s'inscrire dans une démarche d’une "Administration 2.0", permettant au Haut Commissariat au Plan de changer sa façon de travailler et d'aller vers une organisation plus collaborative et éviter toute fracture numérique. 

Je me permets, ici, de lancer un appel, voire une alerte, pour qu’un plus grand intérêt soit accordé dans nos administrations à la nécessité d’assurer l’archivage du patrimoine informationnel de l’Etat qui, aujourd’hui, avec le mode de communication que permettent les emails, se fragmente, se délite, lorsqu’il n’est pas sauvegardé dans un Cloud détenu par l’administration. Cet état de chose est, à notre connaissance, la règle générale dans notre pays, en dehors de quelques départements ministériels, institutions publiques ou fondations.

La refonte du portail : hcp.ma

Le portail institutionnel du Haut Commissariat au Plan (hcp.ma) a, ainsi, connu une refonte générale aussi bien au niveau de son design qu’à travers les nouveaux services web en ligne qu’il offre, tels que « ma cartographie interactive » et la simulation de tableaux multidimensionnels statistiques à partir des données des différentes enquêtes et recensements réalisés par le Haut Commissariat au Plan.

Le nouveau portail du HCP présente un outil technique permettant aux utilisateurs d'accéder, en ligne, à une panoplie d'indicateurs comportant des effectifs, des taux et des proportions calculés sur la base des données du Recensement Général de la Population et de l'Habitat (RGPH) de 2014. 

Nouveaux services aux utilisateurs du RGPH 2014

1.    Une base de données des indicateurs du RGPH 2014
L’ensemble des indicateurs issus du RGPH 2014 et relatifs aussi bien à la démographie, l'éducation, l'alphabétisation, l'activité, le handicap qu’aux conditions d'habitation des ménages, sont ainsi déclinés selon les niveaux géographiques (régions, provinces, préfectures, communes et centres urbains), le milieu de résidence (urbain ou rural) et le sexe (masculin ou féminin) et peuvent être téléchargés par les utilisateurs au niveaux des unités territoriales de leur choix et dans des fichiers numériques au format Excel.

Par ailleurs, ils disposent d’une plateforme cartographique interactive leur permettant d’en avoir une illustration cartographique interactive.

2.    Une cartographie thématique interactive des données du RGPH 2014
Il s'agit d'un outil permettant aux utilisateurs d’élaborer leurs propres cartes thématiques dans un environnement attrayant et convivial, en mettant à leur disposition une série d’indicateurs issus du RGPH 2014, portant sur les caractéristiques démographiques de la population, l’éducation et l’alphabétisation, l’activité et le chômage, le handicap, ainsi que sur le parc logement et les conditions d’habitation des ménages. 

Cet instrument offre, ainsi, aux utilisateurs la possibilité de mener, à distance, leurs propres analyses spatiales des données issues du RGPH  2014, déclinées selon les différentes subdivisions territoriales nationales (régions, provinces ou communes), le milieu de résidence (urbain ou rural), l'âge ou encore selon le genre (masculin/ féminin).

En plus des possibilités de choix des thématiques, des variables et des niveaux géographiques d’intérêt, l’application cartographique offre aux usagers d’autres options telles que le choix de la langue d’édition de la carte (arabe ou français), le nombre de classes à définir pour le découpage des indicateurs analysés, ou encore, les éléments de représentation graphique à utiliser (couleurs, symboles, légende, etc.). Les intéressés ont également la possibilité d’afficher les cartes élaborées, par leur soin, de préparer leur mise en page appropriée, de les télécharger aux formats de leurs choix et de les imprimer. 
 
3.    Un outil de génération de tableaux statistiques dynamiques
Le HCP a mis au point une application informatique permettant de répondre aux besoins en informations spécifiques non fournies par les procédés technologiques décrits précédemment. Elle permettra notamment à des chercheurs et à des utilisateurs spécifiques d’élaborer leurs propres indicateurs par le croisement de variables de leurs choix parmi toutes les variables fournies par le RGPH de 2014.

Cette application, qui suppose un accès aux données de base du RGPH 2014, ne sera opérationnelle qu’une fois toutes des mesures et précautions aient été prises pour tenir compte des considération scientifiques, déontologiques et de protection des données personnelles des ménages contre tout usage inapproprié sans omettre une juste rémunération des services fournis.

4.    La refonte de la Base de Données Statistiques (BDS)
La base de données statistiques du Haut- commissariat au plan (BDS) contient un éventail diversifié de données socio-économiques, démographiques et environnementales provenant de différentes sources d’informations tels que les recensements et enquêtes ou encore les statistiques administratives. Elle contient près de 40 000 séries statistiques couvrant des thèmes très variés et remontant pour certaines d’elles aux années 70.

Pour améliorer et moderniser la gestion de cette base de données, le HCP a procédé à la mise en place d’un système intégré permettant sa gestion et son exploitation à travers un ensemble de modules, en l’occurrence, le module d’administration de la base, le module de consultation, le module d’automatisation de l’édition des publications et le module automatisé  de collecte et d’échange de données à travers l’utilisation du standard SDMX (Statistical Data and Metadata eXchange) avec des partenaires nationaux et internationaux.

Le module de consultation actuel est une interface conviviale de consultation de la BDS avec des fonctionnalités intranet et internet permettant la formulation de requêtes multi dimensionnelles avec la possibilité de concevoir des graphiques d’illustration. 

Le module d’automatisation de l’édition des publications, quant à lui, a permis de doter le HCP d’un outil générant automatiquement ses publications à caractère général (Maroc en chiffres en premier lieu), ce qui va réduire de manière tangible les délais de préparation et de diffusion de ces publications et améliorer la qualité des données.

Quant au module sur l’échange de l’information avec les partenaires, il permet de partager mutuellement les données, et de manière automatique, avec des partenaires nationaux et internationaux, en utilisant le standard recommandé au niveau international dans ce cadre, à savoir SDMX. Cet outil permet d’échanger, en plus des données, les métadonnées nécessaires à une meilleure lecture-interprétation de ces données échangées avec les utilisateurs. Ce module d’échange des données est utilisé notamment pour la collecte automatisée auprès des sources administratives afin de disposer des données sectorielles dans des délais raisonnables.

Une étape dans un processus d’avancée technologique 

En conclusion, il convient de souligner que l’ensemble de ces applications développées grâce à l’effort fourni en interne par nos informaticiens et nos statisticiens sont le fruit d’une combinaison des opportunités du Système d’Information Géographique (SIG), mis en place depuis 2004 et amélioré, depuis, par l’utilisation d’images satellitaires de très haute résolution dans les travaux cartographiques. La base de données géographiques ainsi constituée comporte, aujourd’hui, un éventail d’informations, organisées en couches, relatives aux limites des différentes subdivisions administratives du territoire national et des limites des districts de recensement (secteurs de contrôle et districts de recensement) qui constituent les unités territoriales les plus fines permettant de localiser et de fournir les informations au niveau des quartiers, des constructions et des voiries en milieu urbain et des douars et sous douars en milieu rural.

allocution_presentation_du_25_05_2016.doc Présentation  (87 Ko)


Lu 8340 fois