Cartographie du recensement




La cartographie est une opération fondamentale dans la préparation du RGPH. Elle consiste à :

 

- établir les districts de recensement, les secteurs de contrôle et les zones de supervision,

- élaborer des supports cartographiques fiables permettant la localisation de ces zones géographiques sur le terrain sans ambigüité.

 

Cette opération, qui permet d’assurer, sur l’ensemble du territoire national, le ratissage exhaustif, de la population sans omission ni double compte, vise également à : 

 

- fournir les informations géographiques permettant d’évaluer les moyens humains et matériels à mettre en œuvre pour assurer la réussite du RGPH; 

- mettre en place un système cohérent de codes géographiques pour le traitement et l’exploitation informatiques des données collectées; 

- constituer une base de sondage aréolaire pour répondre aux besoins d’échantillonnage des enquêtes programmées lors de la période intercensitaire séparant deux recensements.

 

Les travaux cartographiques du RGPH 2014, réalisés entre juillet 2012 et décembre 2013, ont donné lieu à environ 48.000 districts de recensement, 16.000 secteurs de contrôle et 1.200 zones de supervision. Pour cela, 120 superviseurs centraux et régionaux, 130 contrôleurs, 345 agents cartographes et 220 véhicules avec leurs chauffeurs, ont été mobilisés. 

 

Pour améliorer la qualité des supports cartographiques, d’importantes innovations ont été introduites au fil des recensements.


Lors des recensements de 1960, de 1971 et de 1982, le découpage aréolaire s’est limité au milieu urbain où des plans de restitution d’une échelle de 1/2.000 ont été utilisés pour matérialiser les limites des districts de recensement. Pour les communes rurales, les districts de recensement étaient définis sur la base des listes de douars et sous-douars.

En 1994, le découpage aréolaire a été étendu au milieu rural. C’est ainsi qu’au niveau des communes rurales, les districts ont été établis sur des feuilles topographiques d’une échelle de 1/50.000 et sur lesquelles sont schématisées les limites officielles de la commune et les positions des douars et sous douars.


A l’occasion du RGPH de 2004, le HCP a mis en place un Système d’Information Géographique (SIG) qui a permet d’améliorer la qualité des supports cartographiques utilisés pour la localisation des districts.

Ces efforts d’amélioration de la cartographie ont été poursuivis. Dans le cadre de la préparation du RGPH 2014, le HCP a procédé à l’acquisition d’images satellitaires de très haute résolution, auprès du Centre Royal de Télédétection Spatiale (CRTS). Ces images ont été couplées avec les cartes numériques du SIG pour apporter plus de précision aux supports cartographiques du RGPH.


Carte d’un district rural

Carte d’un district rural, issue du Système d’Information Géographique (SIG) couplée avec une image satellitaire de type Spot 2,5 m. Elle schématise notamment les limites du district, les positions géographiques des douars, le relief ainsi que les réseaux routiers et hydrauliques.

carte_d__un_district_rural_1.pdf Télécharger la carte d'un district rural  (19.22 Mo)


Carte d’un district urbain

Carte d’un district urbain issue du Système d’Information Géographique (SIG). Elle présente notamment les limites du district, les formes et positions des ilots (blocs de constructions contigües) ainsi que le tracé et la transcription des voies urbaines (boulevards, avenues, rues, derbs, etc.).

carte_d__un_district_urbain_2.pdf Télécharger la carte d'un district urbain  (140.68 Ko)


Carte d'un secteur de contrôle urbain

Carte d’un secteur de contrôle issue du Système d’Information Géographique (SIG). Un secteur de contrôle est une zone géographique composée, en moyenne, de 3 districts de recensements contigus.

carte_d__un_secteur_de_controle_urbain.pdf Télécharger la carte d'un secteur de contrôle urbain  (143.05 Ko)


Lu 16369 fois